Formation Portage

Formation au portage

Théorie, pratique et apprentissage des nouages

1. Pourquoi le portage en crèche?

Le portage en crèche se présente comme un outil permettant à la fois :

  • Une continuité maison-crèche pour un enfant qui est porté par ses parents

  • De faciliter l’attachement enfant-professionnel pendant une adaptation

  • La disponibilité d’un professionnel pour plusieurs enfants à la fois

  • Une meilleure ergonomie de portage pour les temps de portage de longue durée

  • Une alternative à l’utilisation de moyens de maintien tel que le transat, qui ont démontré leur rôle dans le développement des déformations crâniennes positionnelles

  • C’est un outil de travail, et non pas une obligation.

Projet éducatif

  • Le bien-être de l’enfant et du porteur

  • Répondre au besoin d’un enfant d’être porté

  • Faciliter l’attachement lors d’une adaptation

  • Facilite l’immersion du tout-petit dans le langage.

  • Ecologie - c’est un outil fabriqué en coton biodégradable. Les colorants ne contiennent pas de métaux lourds.

  • Innovation - mise à disposition des salariés d’outils leur permettant d’avancer leurs pratiques.

Concepts

  • Attachement : situer le portage dans un processus d’attachement

  • Vous êtes en relation avec les enfants que vous accueillez. Quel est le but de l’attachement? Grossièrement, que l’enfant se sente en sécurité affective avec vous

  • Le portage est un comportement d’attachement : c’est la réponse du « caregiver » au comportement d’attachement de l’enfant

« Le « comportement d’attachement » est conçu comme une forme de comportement, simple ou organisé, qui aboutit à la recherche et au maintient de la proximité avec un individu différencié et préféré appelé « figure d’attachement » dans toute situation de ménage ou d’inconfort (maladie, douleur, séparation).»

Source :

LAHOUEL-ZAIER, W. Impact de l’hospitalisation périnatale sur l’établissement du lien d’attachement entre le bébé et sa mère. Devenir, 2017, volume 29, page 28

Concepts

  • Attachement : si on regarde l’attachement d’un point de vue « comment ça se met en place? »

  • =>> Gestes et attitudes qui s’inscrivent dans les besoins émotionnels, pas dans les besoins physiques.

  • Du côté du bébé on retrouve un : « comportement d’attachement » permet au bébé de « rechercher et maintenir la proximité avec un autre individu ».

  • l'agrippement, la succion, les pleurs, le sourire, le fait de suivre le regard

Sources : 20 Winnicott, D. La préoccupation maternelle primaire, in De la pédiatrie à la psychanalyse. Paris : Payot, 1989. 464 p.

21BOWLBY, John. Attachement et Perte, Volume 1 « L’attachement ». 5ème édition, Paris, Presses Universitaires de France, Collection « Le Fil rouge », 2002, page 267.

Concepts

  • Attachement : si on regarde l’attachement d’un point de vue « comment ça se met en place? »

  • Du côté du « caregiver » on retrouve : « comportement de soin » ou le « caregiving » de la figure : « les capacités de réponse du parent aux processus d’attachement mis en place par le bébé. »23.

  • Question à se poser : suis-je suffisamment nourrie moi-même pour pouvoir nourrir les autres?

Concepts

  • Portage Psychique

  • Vous êtes en relation avec plusieurs enfants

  • Le portage psychique est un accueil global de l’enfant. Porter psychiquement l’enfant, c’est l’accueillir dans son individualité, lui donner une existence propre au sein d’un groupe et le porter dans son devenir. Il s’agit d’un portage par le cœur ou par la pensée, par le regard ou la parole, tout contre soi (dans les bras ou par un moyen de portage) ou dans l’espace.

  • Ex préparer à l’avance les jeux qu’il aime bien, anticiper en fonction de son rythme personnel (on ne le fait pas que pour notre propre organisation) montrer sa présence et sa disponibilité, le regarder quand il cherche ton regard

  • C’est l’aider à se construire dans un groupe, d’une manière individualisée

Exercice pour comprendre comment porter un enfant à bras

  • On regroupe l’enfant avant de le prendre

  • Pas sous les bras

  • Soutien du tronc

  • Soutien de la base, genoux plus hauts que les fesses : pourquoi?

  • Prendre un enfant au sol

  • Passer un enfant de personne à personne

Soutien de la base, genoux plus hauts que les fesses : pourquoi?

  • Exercise : mettez-vous accroupis : fesse au-dessus des genoux, puis plus bas

  • Haut du corps stabilisé : possibilité de mouvement de la tête et des membres

  • Donc plus de participation, de sécurité affective, de respect du corps de l’enfant et des nôtres

  • Source : « Le bébé en mouvement » de Lucie Meunier

Bienfaits du portage pour le porté

  • La position physiologique de l’enfant est respectée

  • Favorise la thermorégulation

  • Améliore la digestion

  • Renforce le sentiment de sécurité en procurant une contenance

  • Stimule le système vestibulaire

  • Met le bébé dans un bain de langage : le corps du porteur est une caisse de résonance et à hauteur de bisous il voit les mouvements de notre bouche

  • Dans la même logique : favorise les interactions avec les adultes

  • Aide à prévenir les problèmes de plagiocéphalie positionnelle

  • Favorise l’attachement

  • Diminue la durée des épisodes de pleurs (de jusqu’à -50%!)

Bienfaits du portage pour le porteur

  • Libère les bras

  • Ergonomie : répartition homogène du poids, augmentation da longueur de poids et de l’équilibre de la personne. Diminution de 16% de l’énergie accordée au portage

  • Améliore la communication pré-verbale : la proximité nous permet d’observer plus le bébé et donc de reconnaitre ses besoins

  • Facilite l’attachement - vous m’expliquer pourquoi

  • Facilite le sentiment de compétence du professionnel

  • Certaines personnes trouvent ça apaisant car libération d’ocytocine

Les mythes autour du portage

  • « Porter fait mal au dos »

  • « L’enfant peut tomber »

  • « C’est remplacer le parent dans son rôle, c’est trop intime.

  • « L’enfant va être trop dépendant au portage et ne va pas vouloir découvrir les autres ou son environnement »

  • « L’enfant ne va pas marcher »

« Porter fait mal au dos »

  • Porter avec les bras induit des positions de « compensation » car le poids de l’enfant est mal reparti sur le corps du porteur. Ces positions fragilisent les muscles, ce pourquoi on recommande de « muscler » son dos quand on fait du « manuportage: en tant que soignant.

  • Une écharpe correctement ajusté permet de repartir le poids de l’enfant sur les épaules, les trapèzes, et le sangle abdominale. Ces muscles sont sollicités de manière « douce » et uniforme, ce qui renforce la musculature du dos.

« Porter fait mal au dos »

  • Des douleurs lors du portage peut indiquer que :

  1. L’installation est à améliorer

  2. Le professionnel doit revoir ses postures

  3. Le professionnel porte un poids trop lourd ou trop longtemps, car tous nos corps sont différents et résistent plus ou moins aux sollicitations.

Il faut me solliciter si c’est le cas, et/ou votre médecin si besoin.

« L’enfant peut tomber »

  • Oui et non

  • Le portage (à bras ou en outil) peut être dangereux si les règles de sécurité ne sont pas respectées. D’où l’importance de se faire former et de faire appel à une monitrice pour adapter ses installations.

  • Une fois l’enfant bien installé en sécurité, il y a peu de chances que l’enfant tombe. On reste vigilant à tout moment.

  • Importance de la communication en binôme : tu peux voire des choses que ta collègue ne voit pas, il faut pouvoir le dire.

« C’est remplacer le parent dans son rôle, c’est trop intime»

« L’enfant va être trop dépendant au portage et ne va pas vouloir découvrir les autres ou son environnement »

Ces sont simplement nos representations. Pour l’enfant c’est clair qui est qui. Un enfant a plusieurs figures d’attachement, il fait bien la distinction entre ses parents et ses autres « caregivers ».

L’enfant peut ressentir le besoin d’être porté en collectivité également. Prendre un enfant en bras et l’écharpe c’est pareil : c’est répondre à un besoin de l’enfant.

On retourne toujours au concept d’attachement : « Pour bien se détacher, l’enfant doit savoir bien s’attacher ». Le portage rassure, et répond à des besoins de sécurité affective.

Est-ce qu’il va apprendre à marcher? C’est une question de dosage et de respect des besoins de l’enfant. Si on a bien observé les signaux de l’enfant, il aura ses moments sur le sol, son temps de découverte/motricité libre.

Les moyens de portage

  • Echarpe tissée et écharpe tricotée

  • Ring Sling

  • Mei-tei

  • Porte - bébé

  • Tshirts de portage

  • Tous sont adaptés dès la naissance et au-delà. Pour simplifier le portage pour les professionnels, on ne parlera pas d’âge approprié pour tel ou tel moyen de portage, ni de poids. Le matériel sélectionné est adapté pour les enfants de 2 mois à 18 mois.

Quel est le meilleur?

  • Morphologie du porteur

  • Morphologie et comportement de l’enfant

  • Gestes à apprendre

  • Temps de mise en place

  • Particuliarités propres à chacun: problèmes de dos, sensations appréciées ou pas

Exercice pour comprendre le comportement du tissu

  • Le coton tissé se comporte en élasticité, c’est à prendre compte

  • N’ayez pas peur de serrer le tissu

  • On serre sur toute la largeur du tissu

  • On serre à distance

Les principes d’installation d’un enfant en écharpe

- Les membres fléchis et regroupés vers le centre du corps

- Les genoux à la hauteur du nombril

- Le bassin basculé en avant

- Le bas du dos est rond

- Position de la tête dans l’axe de la colonne

- Tête pas trop penchée en avant, ni en arrière, ni sur le côté

- Les chevilles ne sont pas en rotation par rapport aux tibias et fémurs

- Avant 3-4 mois, l’écart des genoux est égal à la largeur du bassin

- Après 3-4 mois, (quand bébé peut saisir ses pieds tout seul) l’écart des genoux peut être plus large, il peut embrasser le porteur.

La sécurité en portage

  • Les voies respiratoires sont dégagées

  • Le dos est entièrement maintenu

  • L’assise est sécurisée

  • On ne se penche pas en portage, on se baisse par ses jambes (position de chevalier servant)

=> Une vigilance constante du porteur, et du professionnel en binôme.

=> Utilisez vos mains pour sentir la position de l’enfant, vérifier son assise. Utiliser un miroir si il faut pour vérifier les voies respiratoires.

=> Si vous sentez une poche d’air chaude sur vous, vérifiez les voies respiratoires.

Et si on parle du risque de chute?

  • Champ de vision reduite - attention aux enfants au sol

  • Poids déplacé de son centre de gravité

  • Comment se stabiliser?

  • Chaussures appropriés (pas en chaussette)

  • Verrouiller son bassin

  • Ouvrir sa base

  • Limiter ses mouvements

Les risques d’une mauvaise installation

  • Chute

  • « Infant death in scarf » - mort inattendue du nourrisson suite à : enfouissement, hyperthermie et confinement respiratoire - la même chose que quand un enfant se retrouve enfoui dans de la literie non-adaptée.

  • Inconfort voire douleurs chez le porteur

Organisation en portage : qui porte? Quand? Comment? Tout le monde en même temps?

Tour de table

  • Le parent - ses questions/interrogations

  • Contre-indications au portage?

  • Tous les pros peuvent porter en même temps?

  • Position phare?

  • Porter 2 enfants en même temps

  • Porter en cuisine/repas

  • Porter pour coucher/sieste collective en dortoir (solution possible pour enfants qui ont besoin de présence +++ pour s’endormir)

  • Les siestes en portage

Portage au dos

  • Jamais en dessous de l’âge de 4 mois en porte-bébé.

  • Se fait une fois qu’une est à l’aise avec le portage ventrale

  • Se fait si on peut le faire SEULE

  • Se fait si on est assez flexible

  • Se fait si l’enfant est participatif - autrement non

  • Se fait quand on a le temps et la disponibilité

Questionnaire évaluation des connaissances


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout